Acheter les albums de Sabrina Laughlin

Sabrina Laughlin

Découvrez l'univers de Sabrina Laughlin

Sabrina répond à Tahiti jukebox

Sabrina répond à Tahiti jukeboxTahitijukebox : « Tu rentres tout juste de Nouvelle-Calédonie, n’est-ce pas ? »
: Oui c’est vrai. J’y ai fait mes tous premiers débuts. Je suis en effet partie pour faire la promotion de mon album qui vient tout juste de sortir là-bas. En plus, j’y retourne fin juillet, car je vais monter sur scène là-bas.

Tahitijukebox : « Comment as-tu été accueillie ? »
Sabrina : Très bien. J’ai en effet de la chance parce que Tapu, mon frère, est très connu en Nouvelle-calédonie. Grâce à lui, j’ai pu passer à la radio, à la télévision… J’ai donc été invitée partout parce qu’il m’a ouvert des portes. En plus, il était là pour m’accompagner. Heureusement car je ne sais pas vanter mon produit ! (rire). Tapu a plus d’expérience. Pour le moment, il est encore trop tôt pour connaître les réels retours, cependant on peut quand même dire que l’album a plu aux Calédoniens.

Tahitijukebox : « Au fait, ton second album est sorti depuis plus six mois maintenant. Comment cela se passe ? »
Sabrina : Je suis vraiment contente, parce que l’album marche bien. Pour le moment, plus de 3 000 CD ont été vendus. Les gens l’apprécient et cela me rend vraiment heureuse. Comme il est sorti à la mi-décembre, c’est-à-dire à la mauvaise période, je pensais que les ventes stagneraient. On m’avait tellement dit d’attendre ! Cependant, cela faisait déjà plus d’un an que la date de sortie était repoussée. Je n’allais pas faire patienter les Polynésiens encore, d’autant plus que ma tournée dans les îles avait bien marché et que les gens espéraient pouvoir acheter l’album rapidement. J’ai donc bien fait, n’est-ce pas ?

Tahitijukebox : « Vas-tu bientôt monter sur la scène tahitienne ? »
Sabrina : Oui, avec Tapu, nous voulons organiser un concert ensemble, place Toata, aux environ d’octobre. Tapu travaille justement sur un nouvel album qu’il présentera à ce moment-là. On chantera soit ensemble, soit séparés, selon les chansons. Certaines seront mêmes dansées, car la danse fait vraiment partie de la culture polynésienne. On est en train de préparer des chorégraphies Ce sera une première pour moi, car je ne suis pas encore montée sur une si grande scène ! J’ai hâte d’y être.

Tahitijukebox : « Quel est ton public ? »
Sabrina : Il n’y a pas de tranche d’âge particulier. C’est ça qui est génial ! Comme l’album est assez varié, ma musique n’a pas d’âge : les petits, les adolescents, les adultes, les personnes âgés… Cela me fait vraiment chaud au cœur.

Tahitijukebox : « Travailles-tu déjà sur ton prochain album ? »
Sabrina : J’y travaille bien sûr. En vérité j’essaie ! Mais depuis que j’habite à , c’est moins facile. Avec le speed de la ville, je n’arrive pas à composer. Les étoiles, la mer… Voilà ce qui m’inspire. Ici il y a du bruit en permanence. Le fait d’être vraiment au calme m’aide à écrire : je repense à des expériences que j’ai vécues, à des choses que j’ai entendues. Normalement tout vient en même temps, le texte et la mélodie. Sinon, je réfléchis, je cherche trop et c’est mauvais ! (rires) Donc la solution serait que je retourne à Tahaa quelques temps pour vraiment faire avancer l’écriture de mon prochain CD.

Tahitijukebox : « Mais tu sembles très occupée… »
Sabrina : En effet, entre l’émission que j’anime sur RFO, Vea ora, le concert en Nouvelle-Calédonie, celui de Papeete… Bref, le temps passe vite. En plus, avec Tapu, nous nous occupons nous-même de la distribution de nos albums. Je suis donc très occupée. Mais peut-être que pendant les vacances j’aurais un peu temps quand même. (Large sourire)

Source : http://www.tahitijukebox.com

Partenaire

Air Tahiti nui